Découvertes

Sortie du collège de Rhuys Penvins © WEL

Les sciences participatives aux avant-postes du changement climatique

Ils sont élèves de primaire ou du secondaire, gestionnaires d’espaces verts, naturalistes amateurs ou confirmés, plaisanciers, agriculteurs. Ils se passionnent pour les libellules, la flore du littoral, ou les bourdons. Partout sur le territoire, ils écoutent et baguent des oiseaux communs, prélèvent des échantillons d’eau de mer, prennent des photos d’insectes pollinisateurs, inventorient la flore sauvage de leur ville, enregistrent les ultrasons émis par les chauves-souris. Depuis maintenant 20 ans, le Muséum fait appel au public pour déceler les signes qui trahissent l’impact du changement global sur la biodiversité. Cette action se déploie sous forme de trois programmes : Vigie-Mer, Vigie-Nature, Vigie-Nature École.

...
Lire la suite
  • Partager sur twitter
  • Partager sur Facebook
< Retour au site